QUI SUIS-JE ? Wer ich bin ?

ARCHITECTE D.P.L.G

Né le 31/01/51 à Aït Abdellah (Région d’Agadir)

Vie et travaille à Marrakech

Mail : mohamedaligod1@gmail.com

 

Il a fallut un AVC  survenu au mois de mai  2O10,  pour ouvrir les yeux et être plus lucide. Le regard sur ce monde change, et s’opère un détachement. On prend le temps d’analyser les problèmes dans le calme, la sérénité et la réflexion. La curiosité s’intensifie.

Ma première défense est le rire et la légèreté. Ne pas prendre les choses au sérieux.

Dés le début de mon handicap, j’ai réalisé que le sens que je considérais comme bon, ne l’était pas du tout (allusion au terme avoir du Bon sens), j’ai compris que j’ai été forcément abusé pendant toute mon existence. Se réveiller un matin  hémiplégique sans être prévenu d’avance est un choc terrible qui vous pousse à tout remettre en cause. Les actes que j’accomplissais jadis et qui prenaient 10 min ou 15 min, si aujourd’hui je les accomplis en deux heures ou trois, je me sens heureux et considère que c’est un exploit. Je deviens plus attentif aux moments présents. Michel Tournier avait dis (Je suis un marathonien, pas un sprinter. Ce que l’on construit avec lenteur est généralement plus solide que ce qui est fait rapidement). Oui mon rythme de vie est devenu plus long, plus sûr et je ne m’en plains pas. 

 Le problème qui se pose alors est le temps !! Je sais ce que c’est, mais incapable de l’expliquer. La mémoire reste le seul moyen de lutter contre le temps qui est périssable et furtif.

Je confesse que j’ai trouvé dans la peinture un exutoire, une thérapie indescriptible.

 

Etudes supérieures :

ECOLE NATIONALE  SUPERIEURE d’ARCHITECTURE  de BORDEAUX.

Très tôt mes penchants pour l’expression m’ont mené du Théâtre, de la musique, du chant, de la poterie, vers la peinture. La rencontre avec  cette dernière s’est faite lors de mes études à l’école d’ARCHITECTURE de BORDEAUX où l’expression et la peinture étaient à l’honneur. La découverte du peintre Italien MODIGLIANI dont la peinture singulière et exceptionnelle m’a subjugué. Peintre de la femme du 20ème siècle, j’ai trouvé chez lui une certaine tendresse quand il peint des portraits, mais aussi une certaine magie de la couleur et de la composition. Certains le nomment « peintre de la douleur »  moi j’essaye de peindre la Joie. Le plaisir que j’éprouve devant une toile vierge est immense. Certains disent qu’on ne crée jamais rien, moi si, je deviens le Maître du néant  et du vide devant la toile blanche, je me divertie, je joue, je plaisante avec la couleur. La femme devient un instrument de musique, un Violon, une Basse, d’où jaillissent des nuances, des teintes et surtout de la lumière.

EXPOSITION :

1980 Peintre sur le plateau Beaubourg.

1981 Exposition de travaux en Région parisienne.

1986 Exposition de travaux à la roseraie (Ouergane)

2016 Exposition collective à la Galerie LOUDAYA Rabat

2018 Exposition collective à la Galerie kacimi Fès.

2018 Exposition Musée de la Palmerai

 2019 Exposition à AUVILLAR (80 Km de Toulouse) à la Galerie d’ART ARKAD