LE CORONAVIRUS 2020 TEXTES CHOISIS

NOUS LES TERRIENS (par ALIGOD Mohamed)

Nous sommes terrés, cloitrés, enfermés dans nos demeures, et nous nous demandons  ce qui nous arrive, chez nous ici bas !

Nous voilà face à nous même.

Nous sommes coupés du quotidien, du train-train habituel et nous baignons dans le flou intégral, l’horizon nous parait incertain et le futur invisible, un silence implacable nous entoure, plus de fêtes, plus de circulation, plus d’embrassades et d’hypocrisie. : Aujourd’hui enfin la planète respire à cause de la diminution des émissions de CO2 !!

Est-ce que nous nous rappelons ce qui s’est passé à Aceh, au nord de l’île indonésienne de Sumatra en 2004 ?

Est-ce que nous rappelons ce qui s’est passé à la centrale nucléaire de Fukushima en 2011

Est-ce que nous rappelons des tornades, des Ouragans qui ont ravagés nos  biens et nos demeures ?

Si nous ne nous nous rappelons pas de ces évènements, c’est que soit nous sommes Amnésique, soit inconscients.

Avons-nous ignoré le passé ? Notre histoire ne nous intéresse guère ?

Je me rappelle  d’une citation de Karl Marx (Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre). Ou celle d’Albert Camus (L’homme n’est pas entièrement coupable : il n’a pas commencé l’histoire ; ni tout à fait innocent puisqu’il la continue.) où encore celle d’Aldus Huxlay (Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l’Histoire est la leçon la plus importante que l’Histoire nous enseigne).

Al Gore, ancien vice-président des USA, qui était contre la guerre au Vietnam, puis contre celle de l’Irak, a produit un film qui a obtenu un Oscar où son œuvre (La vérité qui dérange) a été qualifiée de meilleur documentaire Récompensé en 2007. Il préconise qu’il faut mettre les mécanismes de l’Economie du Marché au service des questions environnementales. Ce documentaire est  à lui seul un témoignage des dégâts que nous avons causés à notre environnement.

Mais tout cela passe inaperçu. Notre voracité, avidité et cupidité nous mèneront à notre extinction. Nous sommes acculés à remettre en cause nos modes de pensée, nos façons de percevoir notre entourage, nos voisins et ce qui nous entoure. Il faut tout revoir ! Nos définitions des choses, et des mots, nos croyances.

Avoir plus de discernement si nous voulons perpétuer notre espèce, qui assurément n’en vaut pas la peine d’après le constat et résultats des dévastations et des destructions portés à notre environnement.

A BON ENTENDEUR SALUT !!

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

SANTÉ PAR ALIGOD
J’ai dans un récent papier, signalé que suite à cette pandémie mondiale, il va falloir revoir toutes nos visions de choses, nos textes et lois, remettre en cause notre semblant de confort et nos préjugés. Comme dit si bien (Arthur Dénouveaux et Antoine Garapon) dans une chronique intitulée « Du choc à l’expérience » : Nous vivons en même temps le stade ultime du monde d’hier et un stade premier du monde de demain.
J’aimerai évoquer ici les problèmes relatifs aux salaires d’une certaine catégorie professionnelle. En l’occurrence le corps médical, (Infirmières, Médecins et aides soignants). Aujourd’hui, suite au coronavirus, nous nous rendons compte que cette catégorie n’est pas confinée mais réquisitionnée pour le bien de la Nation toute entière !! Avec tous les risques que cela suppose. Il est peut être temps de reconnaitre leur valeur et leur importance dans les sociétés d’aujourd’hui et faire de telle sorte qu’ils aient un salaire conséquent et travailler dans des conditions supportables.
L’exemple des infirmières dont les compétences sont définis par le journal (L’étudiant.ma) : L’infirmier doit être doté de plusieurs qualités, afin de faire face au caractère éprouvant du métier. Gestion du stress, travail en équipe, un grand sens de dévouement mais également une grande disponibilité. La résistance physique et psychologique sont aussi des qualités indispensables. Cette catégorie a un salaire entre 2000,00 dh et 5000,00 dh.
Voyons maintenant le salaire des parlementaires et députés, où aucune compétence n’est exigée. D’après TEL QUEL N° 899 du 3 au 9 Avril 2020 : Carburant, frais de péage, etc. Après moult déductions — dont les frais de l’assurance maladie et la contribution aux caisses de retraite —, un parlementaire marocain perçoit un salaire mensuel net de 32 800 DH. Ce salaire est majoré de 7000 DH pour tout député ou conseiller qui assume une responsabilité dans l’une des deux chambres : membre du bureau, président d’une commission ou président de groupe. Chaque député a également droit à une carte de train lui permettant de voyager partout au Maroc, en première classe, en plus d’une indemnité de carburant, dont le minimum en moyenne est de 800 DH par mois. Auxquels s’ajoute une prise en charge complète des frais d’autoroute.
Soit 10 fois et plus que le salaire d’une infirmières.
Comment justifient-ils leurs salaires ? Que produisent-ils exactement ? Constitués en grande majorité d’Analphabètes et d’incultes, ceux qui sont plus ou moins Lettrés ont tous oublié leur militantisme et s’engouffrent dans le bisness et les affaires malsaines. Ils ont plus donnés de l’urticaire aux citoyens qu’autre chose.
Aujourd’hui nous faisons plus appel au corps médical dont le risque est énorme, qu’à ces soit disant représentants de la Nation.
Alors pitié, ouvrez les yeux !!
ALIGOD Mohamed 7 AVRIL 2020

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

A TOUS LES opérateurs (ALIGOD)
A tous les Opérateurs, téléphoniques et aux directeurs Généraux de distribution d’eau et d’électricité au Maroc.
Les citoyens Marocains, comme la plupart des citoyens du monde sont tenus de respecter le confinement pour circonscrire la propagation du coronavirus. Il va de soit que toute activité commerciale est stoppée net. Mais les Marocains consomment aujourd’hui plus qu’hier, pour communiquer, se laver, se divertir et égayer leurs journées (télé, internet, Whatsapp). Il est donc primordial de nous entraider !!

Comme l’ont fait certaines personnes charitables et d’autre Organismes tel que le CCM qui a mis en ligne des films Marocains gratuits.
Nous en appelons à votre générosité et votre Humanité pour alléger les portefeuilles des démunis en ce qui concerne les factures d’Eau et d’électricité. Quand à Internet, il serait souhaitable qu’elle couvre tout le territoire et qu’elle soit gratuite pendant cette période d’isolement.
Ce n’est guère le moment de faire des bénéfices, et encore moins de s’enrichir.
Nous ne pouvons pas nous confiner et être coupé de l’extérieur.
ALIGOD Mohamed

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

J’ai peur ( par moi même)

J’ai peur ! J’ai peur des pognés de portes, du bouton de l’ascenseur, j’ai peur du clavier de mon ordi et de ma souris, j’ai peur des produits que j’achète au super marché et chez mon épicier, à tel point que  j’ai  finis par réaliser que j’ai peur de mon ombre. J’ai beau me laver les mains 10 fois, 20 fois par jour, la peur est là, persistante. Je crains que la frousse qui me gagne ne me fasse perdre la raison et me terrorise. C’est vrai que cette situation nous met face à nous même ! Confinés que nous sommes, nous n’avons d’autres choix que de revoir et réfléchir aux dégâts que nous avons causé à notre espace vitale qu’est la terre. Nous pensions avoir tout maitrisé, contrôlé et nous nous rendons compte que nous avons au contraire tout détruit, démoli, démantelé.

Ai-je peur de mourir ? Quelqu’un a dit : avoir peur permet de trouver des réponses en soit et réagir positivement. Je ne sais pas si je peux réagir positivement d’ailleurs à mon âge tout est possible et  la mort fait partie de la vie et en est indissociable.

Je préfère faire mienne cette  réponse de Woody Allen : Ce n’est pas que j’ai vraiment peur de mourir, mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

ADVIENNE QUE POURRA

ALIGOD Mohamed Le 11 Avril 2020

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Confession( ALIGOD)

Ce qui m’arrive docteur, pendant ce confinement, c’est qu’aujourd’hui j’ai dépassé cette peur dont je vous ai déjà longuement parlé. Â défaut d’avoir une compagne ou mes enfants à côté de moi à qui causer, je me suis mis à parler à ma chatte (ma seule compagne elle s’appelle Ficelle), à mes meubles, aux casseroles et à tout ce qui ne bouge pas. Tout cela me fait penser à ce genie qu’est Raymond Devos, qui évoque les Objets inanimés et leur demande s’ils ont une Âme. Figure-vous docteur que j’ai posé la même question aux objets qui m’entourent : Objets inanimées avez-vous donc une Âme ?

Je vous explique Doc : Quand je pose ma casserole et qu’elle se renverse, c’est qu’elle pense ! Avoir une Âme c’est avoir cette capacité de penser. Alors moi je grogne et je la gronde et finis par la secouer. Idem pour tout objet qui se met sur mon chemin.

La meilleure Doc, c’est cette bouteille qui s’est glissée de ma main et s’est fracassée sur le sol. J’ai pris ça comme une humiliation, une offense. Au lieu de déprimer Doc, je me suis réjouis en mettant les débris de bouteille dans la poubelle.

Docteur, Pouvez-vous me dire de quelle bizarrerie je souffre ?

L’unique question que m’a posé le Docteur est : Ces Objets ont-ils dis quelque chose, t’ont-ils parlé ?

-Non Docteur ils n’ont rien dit, mais il l’ont dit en bien.

-Alors vous êtes atteint de la Confinité et à ce jour il n’y a pas de remède, ni de vaccin, ça vous coute 80 euro.

  1. 12 Mai 2020